19/03/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Le point sur la prise de décision
en médecine vétérinaire

La prise de décision est omniprésente dans l’activité du praticien équin. Vu les conséquences que peuvent avoir les décisions médicales, il est utile de s’intéresser à ses mécanismes, ses contraintes et ses biais. Comme en médecine humaine, il semble que la décision vétérinaire s’opère selon deux modalités, la première s’opérant par comparaison à d’autres situations vécues, la seconde par une succession d’étapes réflexives. Des contraintes majeures peuvent limiter la qualité du processus : le manque de temps, les impératifs financiers, le manque d’information scientifique à disposition, et l’insuffisance de formation. Trois profils décisionnels semblent se dessiner chez le praticien vétérinaire. La meilleure connaissance des mécanismes de prise de décision devrait aboutir à l’élaboration de nouveaux outils permettant au vétérinaire d’agir à la fois éthiquement et sereinement.

Jean-Michel Vandeweerd et coll.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...