Le glaucome chez le cheval

Franck Ollivier et coll. | 14.10.2016 à 11:11:17 |
© F. Ollivier

La progression généralement lente et la variation importante des signes cliniques, qui sont souvent discrets, rendent le diagnostic du glaucome chez le cheval difficile à établir et dans de nombreux cas trop tardif pour instaurer un traitement vraiment efficace. Cependant, les techniques diagnostiques et thérapeutiques ont progressé, augmentant ainsi les possibilités de traitement et améliorant par conséquent le pronostic. Cet article a pour but d’effectuer une synthèse de cette maladie chez le cheval.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans le PVE spécial 2016 "Ophtalmologie du cheval"

Franck Ollivier et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK