19/03/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

©

La pneumonie à Rhodococcus equi
chez le poulain

La pneumonie à Rhodococcus equi du poulain conduit à des pertes économiques considérables pour les éleveurs en raison de sa haute morbidité et du coût des traitements. Le diagnostic précoce de la maladie est essentiel pour la mise en place rapide d’un traitement efficace, seule garantie de la survie des poulains affectés. Le diagnostic clinique est souvent à confirmer par des tests microbiologiques, R. equi pouvant être détecté dans les fèces et les sécrétions trachéo-bronchiques. Cependant, ces tests (culture et polymerase chain reaction, ou PCR) ne sont pas sensibles, car l’agent pathogène est excrété de façon discontinue. À l’inverse, la radiologie et l’échographie ont une excellente sensibilité, livrent un résultat immédiat et ne sont pas invasives. Avec l’aide de ces deux méthodes, une bronchopneumonie avec une formation d’abcès peut être détectée à un stade précoce de son évolution. En revanche, la sérologie ainsi que d’autres paramètres hématologiques (comptage des leucocytes sanguins, fibrinogène) ne sont pas d’une grande valeur diagnostique.

Monica Venner et coll.