19/03/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Injections intra-articulaires à base de stéroïdes : enquête sur les pratiques des vétérinaires français

Cent sept vétérinaires inscrits à l’Association vétérinaire équine française (Avef) ont répondu à une enquête portant sur l’utilisation des stéroïdes par voie intra-articulaire chez le cheval. La bétaméthasone (BM) et la triamcinolone (TA) sont les deux molécules les plus utilisées, en proportion quasi équivalente, par les praticiens français pour les articulations distales et à forte mobilité. Les injections intra-articulaires des étages distaux du tarse sont principalement réalisées à base de TA (57 %). Les doses moyennes utilisées pour les articulations à forte mobilité sont 6 à 8 mg de BM et 10 à 13 mg de TA. Pour le jarret et le grasset, la dose moyenne de TA est respectivement de 22,4 et de 24 mg. Les complications décrites sont des arthrites septiques (observées par 16 % des praticiens), des arthropathies dégénératives (19 %) et des synovites aseptiques (7 %). Les arthropathies dégénératives semblent majoritairement associées à des injections de TA (57 %), les autres effets secondaires observés apparaissent quelle que soit la molécule utilisée.

Virginie Coudry et coll.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...