25/06/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Installation complexe du harnais Andersen® sur cheval tranquillisé
© VetAgro Sup

Gestion pratique du cheval en décubitus prolongé

La gestion clinique du cheval en décubitus représente un investissement en temps et en moyens matériels pour le praticien. Sa réussite dépend de la nature de l’affection causale, du comportement de l’animal et de sa tolérance au décubitus, ainsi que du cadre environnemental et des moyens humains et matériels disponibles. Quels que soient la cause primaire et le système impliqué (myo-arthrosquelettique, neurologique, cardiovasculaire, etc.), l’objectif est de minimiser le risque de complications. Les myopathies et neuropathies compressives, les plaies de décubitus, les autotraumatismes, les impactions, la déshydratation et la sous-nutrition constituent les principales difficultés du décubitus prolongé chez le cheval. Des soins de support méticuleux et constants sont nécessaires, de même que la détection et le traitement précoce des complications.

Isabelle Desjardins


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...