14/10/2016 | Le Point Vétérinaire.fr

© T. Launois

Éditorial

Ce numéro spécial sur l’ophtalmologie du cheval a été rédigé pour associer l’ensemble des praticiens à cette passion des auteurs pour l’œil du cheval et aussi pour que chacun puisse bénéficier des progrès de cette médecine au bénéfice du bien-être des chevaux.
Le cheval présente la particularité anatomique d’avoir un œil situé en position très latérale sur une tête largement mobile à l’extrémité d’une encolure qui l’est tout autant. Cet œil est exposé aux traumatismes, aux corps étrangers véhiculés dans l’air et aux autres agents physiques.
Dans son exercice quotidien, tout praticien est donc confronté à des urgences ophtalmologiques avec une mise en danger de l’intégrité de l’œil ou de ses annexes, à des affections comme les kératites ou les uvéites, qui ont une incidence sur la perception visuelle du cheval et, par conséquent, sur ses aptitudes sportives. Le cas échéant, à la faveur d’une visite d’achat, il lui est aussi demandé de se prononcer sur des affections oculaires ou encore sur l’incidence visuelle d’une cataracte et son évolution dans le temps.
L’œil présente aussi l’originalité de déclarer des symptômes similaires lors de bon nombre d’affections, qui sont tout aussi complexes que variées, avec des traitements médicaux et chirurgicaux à adapter.
C’est ainsi qu’une cornée avec une forte concentration cellulaire peut être révélatrice d’un abcès stromal ou d’une kératite à médiation immune. Dans le premier cas, le vétérinaire fait face à une urgence médicale et chirurgicale, dans le second, il s’agit d’une gestion au long cours avec des traitements qui varient selon qu’il s’agit d’une kératite épithéliale, stromale superficielle ou stromale profonde. Pour ces raisons, les principales affections oculaires du cheval sont décrites de façon synthétique, tout en faisant part des gold standards et des innovations.
Ce numéro spécial 2016 est également l’occasion de renforcer l’ouverture de Pratique Vétérinaire Équine à des spécialistes étrangers de renom. Je remercie les praticiens français et les professeurs qui ont accepté de faire partager au plus grand nombre leur expérience. Merci à eux d’avoir donné de leur temps précieux, qui est significatif lorsqu’il s’agit d’écrire un article de synthèse.
J’espère que vous trouverez un certain plaisir à parcourir ces différents articles, riches en photographies comme en connaissances. Bonne lecture à toutes et à tous !

Thomas Launois


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...