28/09/2016 | Le Point Vétérinaire.fr

© © S. Veraa

Conduite à tenir face à une épistaxis chez le cheval adulte

Étapes 1 et 2 : recueil des commémoratifs. Elles doivent permettre au praticien de déterminer le caractère urgent de l’atteinte et d’orienter la démarche diagnostique.


Étapes 3 et 4 : examen clinique et examens complémentaires.
L’examen clinique en cas d’épistaxis permet le plus souvent d’exclure certaines atteintes (par exemple les traumatiques). Pour établir un diagnostic, le recours aux examens complémentaires, en particulier l’endoscopie, est nécessaire. Dans certains cas, l’endoscopie seule n’est pas suffisante et le recours à d’autres examens complémentaires peut se révéler utile.


Étape 5 :
diagnostic. L’établissement du diagnostic permet une prise en charge thérapeutique adéquate. Les trois causes fréquentes d’épistaxis non traumatiques sont l’hémorragie pulmonaire induite par l’exercice, l’hématome progressif de l’éthmoïde et la mycose des poches gutturales.

Thibault Frippiat et coll.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...