Approche diagnostique du cheval en décubitus

Isabelle Desjardins | 25.06.2015 à 11:38:35 |
Cheval atteint d'une hépato-encéphalopathie, box capitonné
© VetAgro Sup

Une station couchée prolongée avec incapacité de se relever est anormale et peut rapidement entraîner des complications liées à ce décubitus. L’évaluation initiale du cheval en décubitus prolongé vise à déterminer si cet état est associé à un processus douloureux, à un phénomène mécanique, à une anomalie cardiorespiratoire ou métabolique empêchant le relever, ou bien à un trouble neurologique. Il est possible de réaliser sur place des examens complémentaires pour étayer le diagnostic différentiel. L’examen hémato-biochimique apporte des informations importantes sur la maladie primaire (foyer inflammatoire, perturbations métaboliques, hydroélectrolytiques, etc.). Certains clichés radiographiques de crâne, de colonne axiale, de membres sont réalisables au chevet du malade. D’autres examens d’imagerie nécessitent de transporter le cheval en centre de référence, et sont d’un intérêt non négligeable pour l’établissement du pronostic de réversibilité et de survie.

Isabelle Desjardins
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK