Pneumonie granulomateuse miliaire à Mycobacterium avium subsp. avium chez une jument et revue bibliographique

Les mycobactérioses sont rarement rencontrées dans l’espèce équine. Elles font toutefois partie du diagnostic différentiel des pneumonies interstitielles, et des cas sporadiques sont encore rapportés de nos jours. Le tableau clinique est non spécifique, à dominante respiratoire ou digestive, et jusqu’à aujourd’hui irrémédiablement fatal. Les lésions histologiques sont caractéristiques, et révèlent une inflammation granulomateuse constituée de macrophages, de cellules épithélioïdes, de cellules géantes multinucléées (cellules de Langhans), de lymphocytes et de plasmocytes, et d’une fibrose périphérique. Le diagnostic est confirmé avec la mise en évidence de bactéries intracellulaires acido-alcoolo-résistantes par une coloration spécifique (Ziehl-Neelsen ou Fite-Faraco), ou, le cas échéant, par PCR (polymerase chain reaction, réaction d’amplification par chaîne) ou culture sur un prélèvement tissulaire ou liquidien.
Un cas clinique de pneumonie interstitielle à Mycobacterium avium avium est présenté ici, pour laquelle le diagnostic a pu être réalisé ante-mortem par histologie sur biopsie pulmonaire et PCR sur lavage trachéal, et confirmé post-mortem.

Marianne Depecker et coll.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...