Pratique vétérinaire équine n° 189 du 01/01/2016
 

MÉDECINE INTERNE

Cahier scientifique

Article de synthèse

Claire Bouissonnié*, Jean-Luc Cadoré**


*Clinique vétérinaire des Écharrières
ZAC Basses Écharrières
38440 Saint-Jean-de-Bournay
**Université de Lyon
VetAgro Sup, Campus vétérinaire de Lyon
Département hippique
69280 Marcy-L’Étoile

L’encensement représente un défi diagnostique et thérapeutique pour le praticien, car si les signes cliniques sont faciles à reconnaître, l’étiologie de cette affection est complexe à déterminer.

Résumé

L’encensement, ou headshaking, est un syndrome caractérisé chez le cheval par un ensemble de signes ou de comportements répétitifs, affectant principalement la tête et l’encolure. Les plus représentés sont les secouements de tête, les frottements de nez et les ébrouements excessifs. Ils apparaissent en moyenne à l’âge de 5 à 9 ans et évoluent sur un mode chronique. Les affections pouvant engendrer ce syndrome sont très nombreuses. Cependant, aucune n’est mise en évidence dans la plupart des cas malgré les examens complémentaires effectués. L’encensement est alors dit “idiopathique”. Trois hypothèses ont été formulées pour l’expliquer : une stéréotypie, un phénomène allergique et une névralgie trigéminale qui est la plus étayée actuellement. Les traitements pouvant être proposés tels que la mise en place d’un filet de nez, l’administration de cyproheptadine ou de carbamazépine, et des actes chirurgicaux lésionnels du nerf trijumeau donnent des résultats variables.

Summary

HEADSHAKING IN HORSES

Headshaking is a syndrome in horses characterised by a set of signs or repetitive behaviours, mainly affecting the head and neck. The most frequent signs are head shaking, nose rubbing and excessive snorting. The signs appear on average at the age of 5 to 8 years and develop into a chronic mode. The conditions that can cause this syndrome are numerous, however, no causative disorders are found in most cases despite complementary examinations. In these cases, headshaking is then termed “idiopathic”. Three hypotheses have been formulated to explain the behaviour: a stereotype, an allergic phenomenon and trigeminal neuralgia, the latter being the hypothese that is currently the most supported. Possible therapy such as the use of a nose net, administration of cyproheptadine or carbamazepine, and surgery of trigeminal nerve lesions give variable results.

Key words

stereotypic behaviour, naso-facial irritation, neuralgia, trigeminal nerve

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...