Pratique vétérinaire équine n° 185 du 01/01/2015
 

DÉCISION MÉDICALE

Cahier scientifique

Médecine factuelle

Jean-Michel Vandeweerd*, Jacques Bardies**, François Valon***, Francis Desbrosse****


*Université de Namur (UNamur)
Urvi-Narilis (Unité de recherche vétérinaire intégrée-Namur Research Institue for Life
Sciences)
Rue de Bruxelles, 61, 5000 Namur, Belgique
jean-michel.vandeweerd@unamur.be Clinique équine, 18, rue des Champs, 78470 Saint-Lambert-des-Bois
**Clinique vétérinaire de l’Hippodrome, 2, bd Kennedy, 06800 Cagnes-sur-Mer
***Clinique vétérinaire du Parc de Brières, ZA des Pedras, 44117 Saint-André-des-Eaux
****Clinique équine, 18, rue des Champs, 78470 Saint-Lambert-des-Bois

Le vétérinaire doit constamment faire des choix médicaux dans le cadre de son activité. Cependant, la prise de décision est soumise à des contraintes et à des biais qu’il convient de connaître afin de mieux la pratiquer au quotidien.

Résumé

La prise de décision est omniprésente dans l’activité du praticien équin. Au vu des conséquences que peuvent avoir les options médicales, il est utile de s’intéresser à ses mécanismes, à ses contraintes et à ses biais. Comme en médecine humaine, il semble que la décision vétérinaire s’opère selon deux modalités : la première par comparaison à d’autres situations vécues, la seconde par une succession d’étapes réflexives. Des contraintes majeures peuvent limiter la qualité du processus : le manque de temps et d’information scientifique à disposition, les impératifs financiers et l’insuffisance de formation. Trois profils décisionnels semblent se dessiner dans la profession vétérinaire. Une meilleure connaissance des mécanismes de la prise de décision devrait aboutir à l’élaboration de nouveaux outils permettant au praticien d’agir à la fois éthiquement et sereinement.

Summary

Update on decision making in veterinary medicine

Decision-making is omnipresent in the activity of the equine practitioner. Given the potential consequences of medical decisions, it is useful to look at the mechanisms, constraints and biases of decisions taken. As in human medicine, it appears that decisions in veterinary medicine are taken in two ways: the first by comparison to other life situations, the second by a succession of reflexive steps. Major constraints may limit the quality of the process: lack of time, financial constraints, lack of available scientific information, and inadequate training. Three decision profiles are becoming apparent for the veterinary practitioner. Better knowledge of the mechanisms of decision-making should lead to the development of new tools to assist the veterinarian to act both ethically and dispassionately.

Key words

evidence based medecine, decision patterns

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...