Pratique vétérinaire équine n° 171 du 01/07/2011
 

Article de synthèse

Éric Richard*, Pierre-Hugues Pitel**, Philippe Galera***, Magali Demoor****, Karine Maillard*****, Guillaume Fortier******


*Laboratoire Frank-Duncombe,
1 route de Rosel, 14053 Caen Cedex 4.
IFR 146, ICORE –
Université de Caen Basse-Normandie
**Laboratoire Frank-Duncombe,
1 route de Rosel, 14053 Caen Cedex 4.
IFR 146, ICORE –
Université de Caen Basse-Normandie
***Laboratoire matrice extracellulaire et
pathologie (EA 3214). IFR 146 ICORE –
Université de Caen Basse-Normandie,
UFR de médecine, CHU niveau 3,
avenue de Côte-de-Nacre, 14032 Caen Cedex
****Laboratoire matrice extracellulaire et
pathologie (EA 3214). IFR 146 ICORE –
Université de Caen Basse-Normandie,
UFR de médecine, CHU niveau 3,
avenue de Côte-de-Nacre, 14032 Caen Cedex
*****Laboratoire Frank-Duncombe,
1 route de Rosel, 14053 Caen Cedex 4.
IFR 146, ICORE –
Université de Caen Basse-Normandie
******Laboratoire Frank-Duncombe,
1 route de Rosel, 14053 Caen Cedex 4.
IFR 146, ICORE –
Université de Caen Basse-Normandie

L’analyse de liquide synovial est un examen incontournable lors de l’exploration et de la gestion d’une arthrite septique. Dans l’attente du diagnostic bactériologique définitif, le praticien utilise différents biomarqueurs et paramètres pour choisir le traitement adéquat.

Résumé

L’objectif le plus fréquent et d’importance majeure lors de l’investigation du liquide synovial chez le cheval est la discrimination entre synovites/arthrites septique et non septique. Le diagnostic définitif (isolement bactérien) est souvent établi tardivement. En plus de l’investigation microbiologique, le praticien doit généralement s’appuyer sur une combinaison de critères pour orienter le traitement à effectuer. Parmi ceux-ci se retrouvent notamment l’aspect macroscopique du liquide articulaire, le comptage cellulaire total et différentiel, des paramètres biochimiques (taux de protéines ou de lactates), de même que le dosage dans le sérum et/ou le liquide synovial de différents biomarqueurs comme le sérum amyloïde A (SAA), la myéloperoxydase (MPO) ou l’élastase (ELT).

Summary

Discriminating septic and non-septic arthritis when investigating an equine synovial fluid is the most frequent and relevant objective. Definitive diagnosis (bacteria isolation) is often established lately when effectively achieved. In adjunction to the microbiological investigation, the practitioner should then regularly rely on a combination of other criteria in order to determine the treatment to be performed. Among these criteria are notably the macroscopic aspect of the synovial fluid, total and differential cellular count, biochemical parameters (total proteins or de lactates), as well as serum and/or synovial dosage of different biomarkers such as serum amyloid A (SAA), myeloperoxidase (MPO) or elastase (ELT).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...