Pratique vétérinaire équine n° 168 du 01/10/2010
 

Article de synthèse

Olivier L. Levionnois*, Christophe Desbois**


*DMV, IPSAVEq, Dipl. ECVAA
Section d’anesthésiologie, département des sciences cliniques vétérinaires,
Faculté Vetsuisse de l’université de Berne,
boîte postale 8466, 3001 Bern, Suisse
**DMV, MSc, Dr. Sc
MC anesthésie-réanimation, Unité de Reproduction
ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Entre anesthésie injectable et anesthésie volatile, le choix dépend principalement de l’intervention et des conditions pratiques de réalisation. En plus des objectifs de perte de conscience, de relaxation musculaire et d’analgésie, la sécurité dépend de la bonne surveillance des paramètres vitaux et de la prise en charge rapide des complications.

Résumé

Le choix entre l’anesthésie aux injectables et l’anesthésie gazeuse est principalement orienté par les conditions pratiques et la durée de la procédure. L’anesthésie aux agents volatils offre de nombreux avantages : meilleur contrôle, prise en charge plus complète, etc. Cependant, son manque de stabilité et d’analgésie nécessite le développement d’une anesthésie multimodale associant l’isoflurane à des agents intraveineux antalgiques (lidocaïne, kétamine, romifidine, etc.). De son côté, l’anesthésie intraveineuse, qui semble limiter le risque de dépression cardiorespiratoire, promet aussi des améliorations, mais dans un futur plus lointain. L’anesthésie aux injectables reste aujourd’hui encore le protocole destiné aux procédures courtes, électives, chez des animaux sains et en extérieur.

Summary

The choice between utilisation of injectable or gaseous type anaesthetics depends mainly on the practical conditions and the duration of the procedure. Volatile agent anaesthetics provide a number of advantages including better control. However because of the lack of stability and analgesia provided by volatile agents, multimodal anaesthesia has been developed combining isoflurane with antalgic intravenous agents (lidocaine, ketamine, romifidine…). Intravenous anaesthesia, which appears to cause less cardio-respiratory depression, also looks promising for providing improved anaesthesia but in the long-term future. Injectable anaesthesia remains the protocol used today for short, elective procedures on healthy animals living outdoors.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...