Pratique vétérinaire équine n° 167 du 01/09/2010
 

Cas clinique

Erin Gillam*, Marcel Marcoux**, Michael Meulyzer***


*Faculté de Médecine Vétérinaire,
Université de Montréal, CP 5000,
St-Hyacinthe, Québec, J2S 7C6, Canada
**Faculté de Médecine Vétérinaire,
Université de Montréal, CP 5000,
St-Hyacinthe, Québec, J2S 7C6, Canada
***Faculté de Médecine Vétérinaire,
Université de Montréal, CP 5000,
St-Hyacinthe, Québec, J2S 7C6, Canada

Lors de kyste dentigère, le retrait de la dent ectopique n’est pas toujours possible. Le cas décrit dans cet article présente une technique originale de traitement.

Résumé

Une jument de race croisée âgée de 8 ans est présentée pour une masse fluctuante, sécrétant un liquide jaunâtre de façon intermittente, à la base de l’oreille droite depuis la naissance. Un examen clinique et radiographique a permis de confirmer le diagnostic de kyste dentigère. L’exérèse chirurgicale est choisie par le propriétaire pour des raisons esthétiques et de confort du cheval. Durant l’intervention chirurgicale, l’extraction complète de la dent ectopique est jugée trop risquée en raison de sa forte adhérence à la boîte crânienne. Le kyste, devenu une dent adulte ectopique, est débridé et des implants de PMMA imprégnés d’amikacine sont posés dans des trous forés à cet effet. La dent est laissée en place afin d’éviter des lésions au niveau du crâne. La jument n’a pas présenté de récidive et le propriétaire a jugé le résultat esthétique excellent.

Summary

An eight year old grade mare was presented with a fluctuating mass at the base of her right ear. The mass had been present since birth and secretions were noted at intermittent intervals. A general and radiographic exam confirmed the diagnosis of a dentigerous cyst. Though the cyst was not bothering the horse, the owner asked for it to be removed surgically for cosmetic reasons. During the surgery, the tooth was discovered to be strongly adhered to the underlying skull. It was decided that a total extraction of the tooth would be too risky. The tooth was therefore shortened and PMMA implants containing amikacin were placed into four holes that were drilled to this effect. The tooth was left in place. No new recurring episodes of secretions were noted from the area and the owner judged the esthetic outcome to be excellent.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...