Pratique vétérinaire équine n° 152 du 01/10/2006
 

Guillaume Fortier*, Stephan Zientara**, Karine Maillard***, Albertine Léon****, Stéphane Pronost*****, Pierre-Hugues Pitel******


*Laboratoire départemental Frank-Duncombe
1, route de Rosel, 14053 Caen
**Afssa, 27-31, avenue du Général-Leclerc
BP 19, 94704 Maisons-Alfort Cedex
***Laboratoire départemental Frank-Duncombe
1, route de Rosel, 14053 Caen
****Laboratoire départemental Frank-Duncombe
1, route de Rosel, 14053 Caen
*****Laboratoire départemental Frank-Duncombe
1, route de Rosel, 14053 Caen
******Laboratoire départemental Frank-Duncombe
1, route de Rosel, 14053 Caen

La génétique virale et bactérienne offre aujourd'hui de nouvelles approches diagnostiques.

Résumé

Lors de l'acte médical qui consiste à envisager des examens complémentaires chez un cheval malade, le praticien se pose toujours les mêmes interrogations :

- que prélever ? ;

- comment conditionner l'échantillon ? ;

- les résultats confirmeront-ils les hypothèses ? ;

- que signifient les résultats obtenus ?

Les réponses à ces questions font appel aux connaissances fondamentales suivantes :

- la flore normale ou “résidente” des divers compartiments biologiques prélevés ;

- la pathogénie des maladies infectieuses rencontrées et les mécanismes de défense mis en place par l'organisme ;

- la sensibilité et la spécificité des analyses demandées, et leur complémentarité (cytologie et microbiologie notamment).

Si les deux premiers de ces domaines de connaissances progressent grâce à des travaux scientifiques ou lors de l'émergence avérée de nouvelles maladies, les techniques complémentaires de diagnostic qui permettent de mettre en évidence des agents pathogènes (culture, amplification génique) ou la réaction de l'organisme à leur présence (méthodes sérologiques) sont largement mises en œuvre sur le terrain et en constante évolution. Un certain nombre de nouvelles technologies ont été développées ces dernières années, offrant aux biologistes et aux praticiens des outils fiables et rapides. Des méthodes de diagnostic ont plus particulièrement été développées pour les maladies équines ayant un fort impact économique ou épidémiologique, ou présentant un risque élevé. Elles permettent notamment le dépistage précoce d'un antigène ou d'une toxine (virus, bactéries, parasites), et la détection des fractions de génome, grâce à l'avancée des connaissances en biologie moléculaire. Ainsi, un diagnostic rapide peut être réalisé pour la grippe, l'artérite virale, la gourme, les herpèsviroses, la leptospirose ou la clostridiose, mais il est également possible de faire une caractérisation génomique de souches isolées. Ces données intéressent les fabricants de vaccins dans la mesure où elles permettent des études précises pour adapter les antigènes des produits aux souches qui circulent. Quelques exemples illustrant ces remarques sont présentés à l'aide de schémas de démarche diagnostique qui conviennent à une majorité de cas de figure, tout en gardant un regard critique sur les résultats obtenus. En d'autres termes, plus les techniques s'affinent, plus l'examen clinique doit être pointu afin d'orienter la demande.

Summary

The practitioner always poses the same questions when ancillary tests are required for a sick horse :

- What to sample ?

- How to package the sample ?

- Will the results confirm the suspected diagnoses ?

- What do the results obtained signify ?

In order to answer these questions, the following basic knowledge is required :

- The normal or resident flora of the areas sampled ;

- The pathology of infectious diseases seen and the body's defence mechanisms ;

- The sensibility and specificity of the analyses requested, and their complementarity (notably cytology and microbiology).

If the first two points of these fields of knowledge develop because of scientific research or the recognised emergence of a new disease then the ancillary diagnostic techniques to evidence the pathological agents (culture, genetic amplication) or the reaction of the organism to the presence of these agents (serological methods) are largely performed in the field and are constantly evolving. Various new techniques have been developed in recent years, which provide biologists and practitioners with reliable and rapid tools. Diagnostic methods have been developed for equine diseases that have a high economic or epidemiological impact, or that present a high risk. Early screening for an antigen or toxin (virus, bacteria, parasites) and genome fraction detection may be realised because of advances in molecular biology. A rapid diagnostic test is now available for influenza, viral arteritis, strangles, herpesviruses, leptospirosis or clostridial infection. It is also possible to characterise the genome of the strains isolated. Vaccine manufacturers can use this information to ensure their products contain antigens of circulating strains. A few examples illustrating these ideas are presented using diagnostic flow charts for most of the cases figured. However, the results obtained should be critically reviewed. As techniques become more refined, the more the clinical examination must be exact in order to request the most appropriate diagnostic test.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...