Pratique vétérinaire équine n° 150 du 01/04/2006
 

Nathalie Tuvache*, Jean-Jacques Kona-Boun**, Geneviève Bussières***, Marcel Marcoux****


*25, rue du Bout-aux-Anglais,
28300 Jouy
**1755, avenue de Carillon, Saint-Hyacinthe,
Québec, Canada, J2S 6R5
***2280 Saint-Pierre-Ouest, Saint-Hyacinthe,
Québec, Canada, J2T 4R8
****CHUV-U de Montréal, CP 5000
Saint-Hyacinthe, Québec, Canada J2S 7C6

Cette étude rétrospective tente de déterminer si la morphine entraîne un ralentissement du transit intestinal après une administration épidurale.

Résumé

La morphine administrée par voie épidurale n'est pas associée à des blocs moteurs et offre une forte analgésie qui dure plusieurs heures. Par voie systémique, elle entraîne de nombreux effets secondaires, notamment un ralentissement du transit intestinal (RTI). La question qui se pose est de savoir si cet effet secondaire est aussi observé après l'administration épidurale. Une étude rétrospective portant sur des chevaux qui ont subi des arthroscopies des membres postérieurs et qui ont reçu ou non une injection épidurale préopératoire de morphine n'a pas mis en évidence de lien direct entre un ralentissement du transit intestinal et cette administration. Néanmoins, en raison du trop petit effectif d'animaux inclus dans cet essai, il n'a pas été possible d'exclure cette relation. Nous pouvons cependant conclure que les complications, liées à un RTI, observées lorsque le cheval a reçu de la morphine par voie épidurale, sont prévisibles et facilement résorbées. L'utilisation de la morphine par cette voie reste donc sûre et son administration paraît judicieuse lorsqu'une importante douleur est prévisible.

Summary

Epidural morphin is not associated with motor blocks. It induces strong analgesia during several hours. Systemic administration of morphin induces few side effects, included intestinal hypomobility. The subject is to determine if intestinal hypomobility is also observed with epidural administration. A retrospective study is conducted on horses with arthroscopic surgery of the hindlimb : with or without perioperative morphin administration. No direct link was noticed on intestinal hypomobility. Neverthless, we can't exclude that epidural morphin administration is associated with intestinal hypomobility, because of the the few number of horses in this study. But we can conclude that complications associated with intestinal hypomobility are easily forseeable and reversible. Indeed, use of epidural morphin is safe and judicious.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...