Pratique vétérinaire équine n° 143 du 01/07/2004
 

C. Laugier*, J. Tapprest**, N. Foucher***, N. Doux****, C. George*****, L. Longeart******, J-L. Le Net*******


*Afssa site de Dozulé - Laboratoire
d'études et de recherches en
pathologie équine
14430 Goustranville
**Afssa site de Dozulé - Laboratoire
d'études et de recherches en
pathologie équine
14430 Goustranville
***Afssa site de Dozulé - Laboratoire
d'études et de recherches en
pathologie équine
14430 Goustranville
****Laboratoire d'histo-cytopathologie vétérinaire BP 45
14390 Cabourg
*****Laboratoire d'anatomie
pathologique vétérinaire BP 303
37403 Amboise cedex
******Laboratoire d'anatomie
pathologique vétérinaire BP 303
37403 Amboise cedex
*******Laboratoire d'anatomie
pathologique vétérinaire BP 303
37403 Amboise cedex

Peu d'études se sont intéressées à la pathologie tumorale du cheval pour tenter de la décrire dans son ensemble ou d'évaluer sa prévalence. Les données épidémiologiques et anatomopathologiques présentées ici ont été obtenues à partir d'un effectif d'animaux autopsiés.

Résumé

La prévalence de la pathologie tumorale et la fréquence des divers types tumoraux ont été analysées dans un effectif de 1 771 chevaux âgés d'au moins un an, autopsiés à l'AFSSA site de Dozulé de 1986 à 2003. Cent quatre-vingt-un chevaux, soit 10,22 % étaient porteurs d'une ou de plusieurs lésions tumorales et vingt (1,13 %) présentaient deux types différents de tumeur. Un total de deux cent une lésions a été identifié, correspondant à vingt et un types tumoraux distincts. Les tumeurs recensées se répartissaient en cent soixante et un cas de tumeurs bénignes (80,1 %) et quarante cas de tumeurs malignes (19,9 %) dont trente-deux associés à des métastases. Le test du χ2 a montré un effet race significatif avec une prévalence plus élevée chez les pur-sang anglais (13,43 %) et plus faible chez les trotteurs français (7,63 %) (p < 0,01). Les chevaux de plus de dix ans étaient significativement plus souvent atteints de tumeurs (23,90 %) et les animaux de moins de cinq ans, moins souvent (3,18 %) (p < 0,01). Les trois types tumoraux les plus fréquents étaient bénins et le plus souvent asymptomatiques : il s'agissait d'adénomes thyroïdiens (quarante-six cas – 2,6 % des chevaux et 22,89 % des tumeurs), de lipomes (quarante-trois cas – 2,43 % des chevaux et 21,39 % des tumeurs) et de cholestéatomes (trente-trois cas – 1,86 % des chevaux et 16,42 % des tumeurs). Avec dix-neuf cas, le lymphome était la tumeur maligne la plus fréquente (1,07 % des chevaux et 9,45 % des tumeurs) et affectait des chevaux relativement jeunes (7,7 ± 5,6 ans). Les autres types lésionnels identifiés étaient par ordre de fréquence décroissante, des sarcoïdes, des mélanomes, des hémangiosarcomes, des adénomes hypophysaires, des papillomes, des tumeurs de la granulosa, des mésothéliomes, des adénocarcinomes rénaux, des carcinomes épidermoïdes, des hématomes de l'éthmoïde, un liposarcome, un léiomyosarcome gastrique, un méningiome, un séminome, un adénocarcinome mammaire, un ostéochondrome.

Summary

The prevalence and distribution of equine tumours were investigated during a necropsy survey performed in Normandy from 1986 to 2003. 181 of the 1 771 horses (10,22 %) examined post-mortem harboured at least one tumour and 20 of them had 2 different neoplastic types. A total of 201 neoplasms were so analysed, representing 21 different types of tumours. The Thoroughbred horses (13,43 %) and the horses older than 10 years (23,90 %) were significantly more often affected by tumours (p<0,01). The most frequent tumours were benign and had rarely caused clinical effects : they were thyroid adenomas (46 cases), lipomas (43 cases) and cholesteatomas (33 cases). Lymphosarcoma was the most frequent malignant tumour diagnosed in this survey (19 cases) and the affected horses were relatively young (7,7 ± 5,6 years). The other neoplasms identified at necropsy were, in decreasing order, sarcoids, melanomas, hemangiosarcomas, pituitary adenomas, papillomas, granulosa cell tumours, mesotheliomas, renal carcinomas, squamous cell carcinomas, ethmoid hematomas, a liposarcoma, a gastric leiomyosarcoma, a meningioma, a seminoma, a mammary carcinoma and an osteo- chondroma.

La prévalence des tumeurs chez les équidés est considérée comme faible, de 3 % à 11 % [14, 55] malgré une littérature relativement abondante sur ce sujet. La plupart des publications s'intéressent à un type tumoral précis ou à l'ensemble des types tumoraux rencontrés sur un appareil ou sur un tissu particuliers. Les publications fournissant des données épidémiologiques sur la pathologie tumorale en général sont plus rares [6, 13, 29] et les données chiffrées sont difficilement comparables car produites par des méthodes d'investigation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.

Abonnez-vous

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité