Le Point Vétérinaire n° 339 du 01/10/2013

MYCOLOGIE

Recherche

EN BREF

Trois chats devon rex présentent de nombreuses papules érythémateuses associées à une hyperpigmentation et à des zones croûteuses. Les premiers éléments cliniques et histopathologiques sont en faveur d’une dermatite papuleuse éosinophilique. Cependant, l’histopathologie met en évidence des éléments fongiques sur deux des prélèvements. La mise en culture effectuée pour le troisième animal est positive à M. canis. Les lésions peuvent correspondre à une forme atypique de teigne ou à une réaction à la maladie.Colombo S et coll. (Italie). J. Feline ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...