Le Point Vétérinaire n° 339 du 01/10/2013

OPHTALMOLOGIE

Recherche

EN BREF

L’auteur utilise une portion de sous-muqueuse intestinale de porc comme implant cornéen. L’étude est menée chez 106 chats et chiens. Les animaux sont examinés 3, 6 et 12 semaines après l’intervention. La vision est conservée systématiquement. La cicatrice est transparente ou discrète dans 69,8 % des cas. Dans le suivi à long terme, un déficit visuel est constaté chez 5 chiens à la suite d’une pigmentation prononcée de la cicatrice. Ces résultats sont encourageants.Goulle F. (France.) J. Small Anim. Pract. 2012;53(1):34-43.
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...