Le point Vétérinaire Rural n° 332 du 01/01/2013

ZOONOSES ABORTIVES DES RUMINANTS

Article de synthèse

Barbara Dufour*, Bruno Garin Bastuji**, Séverine Rautureau***


*Université Paris-Est, ENVA, Unité EpiMAI USC
ENVA-Anses, 94704 Maisons-Alfort Cedex
**Université Paris-Est, Anses, Laboratoire de
santé animale, Unité zoonoses bactériennes,
LNR des brucelloses animales, CNR des Brucella,
94704 Maisons-Alfort Cedex
***Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire
et de la Forêt, Direction générale de
l’alimentation, Bureau de la santé animale, Paris

Face aux risques de réintroduction de la brucellose bovine, ovine et caprine, le praticien doit sensibiliser les éleveurs à la surveillance et la déclaration des avortements des ruminants.

Résumé

Zoonose majeure, la brucellose des ruminants est éradiquée de France. Chez l’homme, la maladie est contractée le plus souvent à l’étranger, mais chez le porc, elle reste d’actualité. De plus, des cas sont apparus en 2012 chez des bovins et dans la faune sauvage.

La déclaration des avortements et le dépistage sérologique systématique sont essentiels pour surveiller la réapparition de toute nouvelle infection par Brucella. Une nouvelle réglementation, en vigueur chez les bovins et à venir chez les petits ruminants, fixe les moyens de la surveillance, notamment par la déclaration obligatoire des avortements, et de la lutte contre la maladie.

Summary

Brucellosis: health and regulatory news

Brucellosis is a major zoonosis, which has been eradicated from ruminants in France. In human beeings, the disease is most often contracted abroad. However, the disease is still present in swine. In addition, cases have occurred in 2012 in cattle and in wildlife.

Reporting of abortions and systematic serological screening are essential to monitor the recurrence of new infections caused by Brucella. The means of surveillance, including mandatory reporting of abortions and methods of control against the disease, are stipulated in new regulations, which are currently applicable to cattle and that will be applicable to small ruminants in the future.

Key words

Infectious diseases, zoonosis, brucellosis, cattle, abortions
Il y a encore une vingtaine d’années, la brucellose était bien connue à la fois des vétérinaires praticiens et des éleveurs. Depuis son éradication chez les ruminants en 2003(1), cette maladie zoonotique, devenue exotique, est désormais loin dans nos mémoires. Les événements sanitaires récents viennent nous rappeler que, en matière de brucellose, les risques de réapparition ne sont pas nuls et qu’il est essentiel de rester vigilant. Après un bref rappel sur cette maladie et son caractère zoonotique, la situation ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...