Le point Vétérinaire Rural n° 332 du 01/01/2013

BIOLOGIE CLINIQUE

Pas à pas

Michaël Lallemand*, Olivier Albaric**, Laëtitia Jaillardon***


*Clinique vétérinaire St-Léonard,
La Barre 49120 Melay
**Laboratoire d’histopathologie animale,
***LDHvet,
Oniris, La Chantrerie
BP 40707, 44307 Nantes Cedex 03

Mammites, diarrhées, “langue de bois”, anémies : les colorations de frottis sanguin ou de cytoponction apportent une aide au diagnostic.

La coloration rapide au May-Grünwald-Giemsa (MGG) permet d’observer les frottis sanguins avec un excellent contraste entre les composants cellulaires (noyau et cytoplasme), supérieur à celui qu’il est possible d’obtenir avec une coloration [2]. Elle est la technique de référence pour la cytologie. Le principal intérêt du bleu de crésyl brillant (BCB) (coloration supravitale) est de mettre en évidence des constituants cellulaires qui ne sont pas visibles au MGG. En médecine vétérinaire, il est utilisé pour identifier l’acide ribonucléique (ARN) des ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK