Le Point Vétérinaire Expert Canin n° 339 du 01/10/2013

OPHTALMOLOGIE FÉLINE

Cas clinique

Bertrand Michaud

Clinique vétérinaire Le Colomby,
25, chemin des Places, 01170 Cessy
www.vetophtalmo.fr
michaudveto@vetophtalmo.fr

Si une lacération cornéenne chez un chat qui sort est courante, la solution par l’énucléation l’est moins. Connaître et identifier les causes des uvéites pour les traiter permet de prévenir une telle issue.

Résumé

→ Un chat présente une uvéite pyogranulomateuse très sévère sans doute secondaire à un traumatisme. À terme, l’énucléation s’est révélée nécessaire et a permis de comprendre l’évolution de l’affection avec l’analyse histologique. Ces phénomènes d’inflammation endoculaire sont fréquents et de causes diverses dans l’espèce féline : infectieuse, parasitaire, traumatique, néoplasique, cristallinienne ou autre. Leurs complications sont multiples et peuvent aller jusqu’à des lésions (endophtalmie, décollement de rétine, etc.) imposant une énucléation. Il existe quelques solutions (injection intra-oculaire de fibrinolytique), mais c’est avant tout un diagnostic précis et précoce qui permet de favoriser la guérison.

Summary

A case of uveitis with complications in a cat

→ A severe fibrinous pyogranulomatous uveitis, probably related to trauma, occurred in a cat. The diagnosis was confirmed after enucleation. These phenomena of intra-ocular inflammation are common and due to various aetiologies in cats including infectious, parasitic, traumatic, neoplastic, lens disorders or other causes. Complications are multiple and may progress to damage (endophthalmitis, retinal detachment, etc.) necessitating enucleation. Some therapeutic solutions exist (intra-ocular injection of fibrinolytic) however an accurate and early diagnosis is the most important element to ensure recovery.

Key words

Cat, uveitis, ocular trauma, fibrinolytic, enucleation
Les phénomènes d’inflammation endoculaire (uvéite) sont fréquents et de causes diverses chez le chat. Le diagnostic est souvent délicat à établir. Cet article expose les différentes origines à partir d’un cas de complication d’uvéite pyogranulomateuse qui a abouti, in fine, à une énucléation (photo 1).CAS CLINIQUE1. AnamnèseUn chat siamois mâle castré de 8 ans, à jour de ses vaccinations, est référé en consultation d’ophtalmologie pour une opacification en chambre antérieure de l’œil droit survenue récemment. Cet animal a été victime ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK