Le Point Vétérinaire Expert Canin n° 336 du 01/06/2013
 

ZOONOSES VIRALES

Article de synthèse

Florence Ayral

Université de Lyon, VetAgro Sup,
USC 1233, équipe PERS,
69280 Marcy-l’Étoile
Résidente du collège ECVPH

L’émergence récente d’Hantavirus Séoul pathogènes pour l’homme au Royaume-Uni appelle à la vigilance en Europe, notamment pour les propriétaires de rats domestiques et les personnes en contact avec les rats sauvages.

Résumé

→ Les hantaviroses sont des zoonoses virales dues aux Hantavirus (famille des Bunyaviridae) dont les manifestations cliniques, potentiellement fatales, concernent en moyenne 200 000 patients chaque année dans le monde. Actuellement, plus de quarante Hantavirus sont identifiés, parmi lesquels le virus Séoul (SEOV) associé à la découverte récente de souches pathogènes en Europe (la forme la plus fréquente d’hantavirose en France est due au virus Puumala). Les rats, dont le surmulot (Rattus norvegicus), sont les réservoirs du SEOV. Le rat surmulot représente un danger biologique pour l’homme en raison de sa répartition mondiale, de sa synanthropie (vie en relation avec l’espèce humaine), et sa forte propension à porter et à excréter des agents pathogènes zoonotiques et émergents. Cette synthèse présente un point d’actualité sur l’impact et les enjeux en santé publique des infections par les Hantavirus, en se focalisant sur l’émergence récente de SEOV pathogène pour l’homme chez les rats sauvages et domestiques en Europe.

Summary

Seoul Hantavirus virus: emergence of a zoonosis in rats in Europe

→ The Hantaviruses are viral zoonoses caused by Hantavirus (family Bunyaviridae) whose clinical manifestations, which are potentially fatal, concern an average of 200 000 patients each year worldwide. Currently, more than forty Hantavirus are identified, including the Seoul virus (SEOV) associated with the recent discovery of pathogenic strains in Europe (the most common form of hantavirus in France is due to Puumala virus). In rats, Norway or brown rats (Rattus norvegicus) are reservoirs of SEOV. The brown rat is a biological hazard to humans because of its global distribution, its synanthropy (the animal lives in association with the human species), and its propensity to carry and excrete zoonotic and emerging pathogens. This summary presents an update on the impact and public health issues affected by Hantavirus infection, focusing on the recent emergence of SEOV pathogenic to humans in wild and domestic rats in Europe.

Key words

Seoul Hantavirus, Norway rat, brown rat, common rat, health risk, haemorrhagic fever, renal syndrome

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...