Le point Vétérinaire n° 335 du 01/05/2013

EN 10 ÉTAPES

Hélène Kolb*, Isabelle Testault**


*Centre hospitalier vétérinaire Atlantia
22, rue René-Viviani
44200 Nantes
**Centre hospitalier vétérinaire Atlantia
22, rue René-Viviani
44200 Nantes

L’échographie de la prostate peut donner des indications fondamentales sur l’affection en cause, mais, seule, elle suffit rarement pour établir un diagnostic définitif.

L’échographie prostatique est l’examen complémentaire de choix dans le diagnostic des affections prostatiques. De réalisation facile, elle présente néanmoins de nombreux pièges pour le praticien. Cet article détaille les principales images anormales associées aux différentes affections, des plus fréquentes (hyperplasie et hyperplasie glandulo-kystique) aux plus rares (tumeurs). HYPERPLASIE BÉNIGNE DE LA PROSTATE ET LÉSIONS KYSTIQUES 1. L’hyperplasie bénigne de la prostatePrésentation L’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est l’affection prostatique la plus fréquente chez le chien. Elle est due à un déséquilibre hormonal ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...