Le point Vétérinaire n° 334 du 01/04/2013

MÉDECINE FÉLINE

Dossier

Jean-Louis Philippe*, Una Kelly**


*Clinique vétérinaire V24,
108, rue Rivay,
92300 Levallois-Perret
**Clinique vétérinaire V24,
108, rue Rivay,
92300 Levallois-Perret

Il existe deux formes principales de cholangite qui se distinguent par leurs caractéristiques histologiques et leur processus physiopathologique.

Résumé

→ Les maladies inflammatoires du foie sont fréquentes et certainement sous-diagnostiquées dans l’espèce féline. Leur classification histologique permet de distinguer plusieurs formes dont l’expression clinique peut différer (cholangite neutrophilique/cholangite lymphocytaire). Les signes cliniques et les perturbations biologiques (biochimie, hématologie) observés lors de cholangite peuvent néanmoins demeurer frustes et non spécifiques. Le recours à l’examen échographique, pouvant révéler des modifications du tractus biliaire, du parenchyme hépatique et d’autres organes (pancréas, tube digestif), et la réalisation éventuelle de prélèvements en vue d’analyses cytologiques, histologiques ou bactériologiques, sont d’une grande aide diagnostique.

Summary

Inflammatory diseases of the liver in cats: classification and diagnosis

> Inflammatory diseases of the liver are common and probably under-diagnosed in cats. Several forms with varying clinical expression may be distinguished and classified histologically (neutrophilic cholangitis/lymphocytic cholangitis). Clinical signs and the changes in biochemistry and haematology observed during cholangitis may nevertheless be non-specific. The use of ultrasound imaging can reveal changes of the biliary tract, liver parenchyma and other organs (pancreas, digestive tract), and sampling for cytological, bacteriological or histological analysis is a great diagnostic aid.

Key words

Cat, classification, neutophilic cholangitis, cholangitis mixed lymphocytic cholangitis
La présentation clinique des affections hépatiques inflammatoires félines peut être peu spécifique et parfois sévère, ce qui rend leur gestion clinique complexe. Leur classification histologique (World Small Animal Veterinary Association [WSAVA]) permet de mieux les comprendre [19]. Elle distingue des formes de cholangites dont la présentation clinique et les éléments diagnostiques peuvent différer. 1 ClassificationAux États-Unis, les maladies inflammatoires sont considérées comme la deuxième forme la plus courante d’affection hépatique chez le chat, après la lipidose (ou stéatose)[28]. Dans d’autres pays ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK