Le point Vétérinaire n° 333 du 01/03/2013

GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE ET BACTÉRIOLOGIE OVINE

Recherche

Yves Le Loir*, Béatrice Bouquet**


*UMR 1253 Inra,
Agrocampus
Ouest, STLO Science
et technologie du lait
et de l’œuf
65, rue de Saint-Brieuc
35042 Rennes Cedex
**Cabinet vétérinaire
8, rue des Déportés
80220 Gamaches

Des travaux récents franco-brésiliens soulignent l’intérêt d’une protéine sécrétée comme marqueur de l’infection mammaire par Staphylococcus aureus. Des applications diagnostiques et vaccinales sont possibles.

Staphylococcus aureus est un agent pathogène qualifié d’opportuniste. Il engendre des infections chez l’homme et chez l’animal quand il change de relation avec son hôte, quittant son statut d’ordinaire commensal. Les mécanismes qui conduisent à l’installation et à la progression de l’infection sont encore mal compris. Une piste intéressante pour en savoir plus est l’étude des protéines synthétisées par la bactérie lorsqu’elle entretient une relation de type commensal avec l’hôte ou, au contraire, lorsqu’elle bascule sur un mode de vie ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...