Le point Vétérinaire n° 333 du 01/03/2013

UROLOGIE FÉLINE

Dossier

Christelle Maurey-Guenec

Service de médecine,
École nationale vétérinaire d’Alfort,
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Le caractère obstructif ou non du flux urinaire par le calcul est l’élément déterminant pour le choix du traitement.

Résumé

→ Un quasi-consensus existe sur le traitement des lithiases pyéliques. En l’absence d’infection et/ou d’obstruction du flux urinaire, un traitement médical est préconisé associé à des recommandations nutritionnelles. Lors de lithiase urétérale obstructive ou subobstructive, un traitement médical de courte durée est d’abord instauré. Il vise à rétablir un état d’hydratation satisfaisant, à traiter les éventuelles infections et à favoriser le passage du calcul. Une migration spontanée du calcul est ainsi constatée chez une petite proportion de chats. En cas de persistance de l’obstruction urétérale, un traitement chirurgical est alors proposé.

Summary

Lithiasis of the upper urinary tract in cats: medical treatment

→ There is quasi-consensus on the treatment of pyelitic lithiasis. In the absence of infection and/or obstruction of urinary flow, medical treatment is recommended in association with nutritional advice. In the presence of obstructive or subobstructive ureteral calculi, firstly medical treatment of short duration is instigated. The objective is to restore a satisfactory state of hydration, treat any infection and to facilitate the passage of calculi. Spontaneous migration of the calculus is thus observed in a small proportion of cats. In cases of persistent ureteral obstruction, surgical treatment is recommended.

Key words

Cat, urology, lithiasis, calculi, renal insufficiency, calcium oxalate, forced diuresis
Le traitement médical, et en particulier la réanimation liquidienne, doit être entrepris le plus rapidement possible et ce, quelle que soit la localisation du calcul. 1 Traitement médical versus traitement chirurgicalLa décision d’une intervention chirurgicale dépend de : – la localisation du calcul. Les lithiases pyéliques non infectées ne sont pas une cible chirurgicale ; – du degré d’obstruction et de son mode d’apparition ; – de la réponse au traitement médical ; – de la technicité du vétérinaire. La chirurgie urétérale est un acte difficile qui nécessite des intervenants familiers des techniques ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK