Traitement chirurgical précoce de la dysplasie de la hanche chez le jeune chien

Claire Deroy-Bordenave et coll. | 04.05.2016 à 11:20:51 |
© CHV FRÉGIS

La correction chirurgicale de la dysplasie coxo-fémorale doit être la plus précoce possible. Il y a trois options principales : la symphysiodèse pubienne juvénile (SPJ), la double ostéotomie du bassin (DOB) et la prothèse totale de hanche non cimentée (PTHNC). La SPJ consiste en la fermeture précoce de la symphyse pubienne par coagulation électrique contrôlée de la plaque de croissance. Les résultats sont très bons lorsque le dépistage est assez précoce grâce à une amélioration significative de la conformation articulaire. La DOB permet de réduire la laxité articulaire et d’améliorer la congruence articulaire par ventroversion de l’acétabulum. C’est la technique idéale pour les chiots âgés de 6 à 10 mois exempts d’arthrose, qui apporte une amélioration à court terme de la fonction locomotrice. La PTHNC est pratiquée plutôt en dernier recours : en cas de malformation coxo-fémorale ou d’arthrose avancée, très invalidante et sans solution conservatrice satisfaisante. Les résultats peuvent être très satisfaisants avec des chirurgiens expérimentés.

Claire Deroy-Bordenave et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK