Syndrome de détresse respiratoire aiguë secondaire à une morsure cervicale chez un chien

Mathieu Magnin et coll. | 31.10.2016 à 13:18:29 |
© IMAGERIE MÉDICALE, VETAGRO SUP

Un chien est présenté à la suite d’une morsure cervicale. L’exploration chirurgicale révèle une fracture du cartilage aryténoïde gauche à l’origine d’une obstruction partielle de la rima glottidis nécessitant la réalisation d’une aryténoïdectomie partielle. En phase postopératoire immédiate, l’apparition d’un œdème laryngé conduit à une dyspnée sévère, ce qui justifie la mise en place d’une sonde de trachéostomie. Le syndrome de détresse respiratoire aiguë requiert une complémentation en oxygène, la mise sous ventilation mécanique et la réalisation d’inhalations. Une amélioration de l’oxygénation artérielle permet un sevrage de l’assistance respiratoire après 2 jours. L’amélioration clinique permet le retrait de la sonde de trachéostomie. Le chien est rendu à ses propriétaires après 10 jours d’hospitalisation en soins intensifs.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans Le Point Vétérinaire n°370 de novembre 2016.

Mathieu Magnin et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK