Résistance des colibacilles isolés de diarrhées de veaux dans l’Allier de 2011 à 2013

Hélène Lacroute et coll. | 02.03.2017 à 15:00:42 |
Injection intraveineuse chez un veau
© SCP CHANTREAU THIERCY
Le syndrome diarrhée/septicémie du veau nouveau-né entraîne des pertes économiques majeures en élevage allaitant. Une association de plusieurs agents pathogènes (E. coli, coronavirus, rotavirus, Cryptosporidium) est souvent en cause. Le recours à un antibiotique doit donc être argumenté. Il convient que le praticien identifie la molécule la plus adaptée, pour ne pas favoriser le développement de résistances parmi les agents pathogènes (dose, rythme et voie d’administration) ou commensaux (proscrire l’administration orale ou les molécules à cycle entéro-hépatique). La fluidothérapie est l’élément central du traitement. Enfin, la mise en place de mesures préventives reste essentielle.
Hélène Lacroute et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK