Régulation physiologique du comportement alimentaire chez le chat

Chiara Calandra et coll. | 31.10.2016 à 13:05:54 |
© C. CALANDRA

L’anorexie ou l’hyporexie sont les motifs les plus fréquents de consultation en médecine féline. La compréhension des mécanismes physiologiques qui régulent la prise alimentaire est fondamentale pour le diagnostic et le traitement des maladies sous-jacentes. Le comportement alimentaire est le résultat d’une interaction complexe de facteurs internes et externes qui affectent l’appétit, ainsi que les sensations de faim et de satiété. En raison de la variabilité des mécanismes pathogéniques sous-jacents, aucune approche standard n’est applicable. Le défi pour le praticien est non seulement de diagnostiquer et de traiter la maladie, mais aussi de reconnaître à quel point la consommation alimentaire inadéquate impacte les statuts nutritionnel et clinique du chat.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans Le Point Vétérinaire n°370 de novembre 2016.

Chiara Calandra et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK