02/02/2017 | Le Point Vétérinaire.fr

© D. R.

Procédures d’hygiène et contrôle de leur efficacité

La maîtrise des risques infectieux liés à l’environnement des établissements vétérinaires doit reposer sur des procédures formalisées décrivant les règles de circulation dans les locaux, les circonstances dans lesquelles l’hygiène des mains doit être pratiquée, les modalités d’entretien des locaux, les modalités de nettoyage et désinfection des locaux. Les procédures de nettoyage/désinfection des locaux doivent définir précisément les produits utilisés, leurs modalités d’emploi, la fréquence de nettoyage/désinfection selon le niveau de risque et les modes opératoires, de façon régulière et en cas d’alerte. Un programme de sensibilisation et d’évaluation régulière des employés permet une amélioration significative de la qualité du bionettoyage. Le contrôle de la qualité de l’environnement permet la surveillance de points critiques dans le cadre de démarches d’analyses de risque, ou la recherche de la source de contamination lorsque des cas d’infections sont suspectés être liés à une contamination environnementale.

Nicolas Keck et coll.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité