Prise en charge non pharmacologique et chirurgicale du traumatisme crânien

Tatiana Cruciani | 19.06.2015 à 16:14:05 |
Jack Russell traumatisé crânien, phase d'anesthésie
© © T. Hazan
Une thérapie non pharmacologique s’ajoute à la prise en charge des animaux traumatisés crâniens, avec notamment une partie spécifique permettant de diminuer le volume sanguin et le métabolisme cérébraux, et une partie non spécifique incluant les soins importants pour des animaux souvent non ambulatoires et dont l’état de conscience est fréquemment diminué. Ainsi, le nursing de l’animal, mais aussi la nutrition, le soutien de la fonction gastro-intestinale et la surveillance de la glycémie ne doivent pas être négligés chez les animaux traumatisés crâniens. De plus, il existe certaines indications chirurgicales, notamment en cas de fracture du crâne ou d’hématome extraparenchymateux, même si cette option thérapeutique reste encore rare en médecine vétérinaire.
Tatiana Cruciani
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK