Persistance du canal artériel chez le chien : traitement classique et nouveautés

Jérémy Béguin et coll. | 02.06.2016 à 17:27:57 |
Une dilatation de l’aorte et du tronc pulmonaire et de l’atrium gauche forme un “coeur à trois bosses”. Sur la vue de profil
© E. GOMES

La persistance du canal artériel correspond au maintien de la communication fœtale reliant l’aorte thoracique à l’artère pulmonaire. Elle engendre une augmentation de la pression artérielle pulmonaire et, à terme, une dilatation des cavités cardiaques gauche puis droite. L’évolution ultime aboutit à une inversion du shunt. Une recherche des remaniements cardiovasculaires associés est nécessaire.
Le traitement médical n’est pas curatif. Une prise en charge chirurgicale précoce par un chirurgien expérimenté permet une guérison définitive. La ligature après thoracotomie est la technique la plus utilisée avec d’excellents résultats. La fermeture du canal sous thoracoscopie ou par des procédures endovasculaires est décrite et fait partie des solutions alternatives d’avenir.

Jérémy Béguin et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK