Pathologie nutritionnelle du furet

Adeline Linsart et coll. | 02.11.2015 à 15:20:54 |

Chez le furet, l’interrogatoire nutritionnel doit être systématique à chaque consultation. De nombreuses affections ont pour origine ou facteur favorisant une alimentation inadaptée.
Si l’alimentation industrielle sèche a contribué à limiter les carences nutritionnelles et les signes cliniques associés, elle est désormais suspectée de favoriser les insulinomes et les troubles digestifs chroniques. L’alimentation carnée, idéale sur le papier, est souvent considérée à tort par les propriétaires comme un régime à base de viande seule. Cela conduit à des tableaux d’ostéofibrose et de malnutrition, les propriétaires négligeant les complémentations vitaminiques et minérales indispensables. Des troubles infectieux peuvent également survenir si l’hygiène et la chaîne du froid ne sont pas respectées tout au long de l’élaboration, du stockage et de la distribution de la ration.

Adeline Linsart et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...