04/05/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Origine alimentaire de certaines affections locomotrices : fourbure, ostéochondrose disséquante, mycotoxicoses

Les affections locomotrices des bovins ont une origine alimentaire directe (erreurs de rationnement, ingrédients à risque) ou indirecte (insuffisance de résistance immunitaire dans des situations physiologiques particulières telles que le péripartum). Les troubles de la locomotion sont différés dans le temps par rapport aux déviations alimentaires. Le zinc (Zn), le cuivre (Cu) et la biotine sont indispensables à la synthèse et à la consolidation de la corne. L’ostéochondrose montre les limites à la performance chez les bovins à forte croissance. Le manganèse (Mn) principalement, mais aussi le Zn, le Cu et les vitamines C et E doivent être fournis régulièrement.
La présence des mycotoxines trémorgènes dépend du climat et les ingrédients sensibles doivent être évités.

Denis Grancher et coll.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...