Le test d’autoagglutination et les tests de Coombs chez le chien et le chat

Benoît Rannou | 20.11.2014 à 14:54:26 |
©

Le test d’autoagglutination et les tests de Coombs, direct et indirect, sont utilisés dans le cadre du diagnostic de l’anémie hémolytique à médiation immune (AHMI). Le test d’autoagglutination est un examen que le vétérinaire praticien peut facilement mettre en œuvre à la clinique, mais qui n’est intéressant que si une autoagglutination est détectée au frottis. Le test de Coombs direct est à réaliser au laboratoire et permet de détecter la présence d’anticorps ou de fractions du complément à la surface des hématies sans qu’une autoagglutination soit nécessairement présente. Ces deux tests permettent donc de confirmer le caractère immun d’une anémie. Le test de Coombs indirect permet, quant à lui, de différencier les autoanticorps des anticorps dirigés contre des xéno-antigènes.

Benoît Rannou
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK