Le contexte strongyloïdose
coccidiose en élevage bovin

Jean-Pierre Alzieu et coll. | 06.03.2015 à 12:17:42 |
©

La strongyloïdose est désormais reconnue comme ayant une forte prévalence, notamment en élevage allaitant. Apparaissant par très probable immunomodulation (conflit dans la balance Th2/Th1) comme hautement favorisante de l’apparition de la coccidiose clinique, elle doit faire l’objet d’un dépistage et d’un contrôle précoces.
La maîtrise de la coccidiose, parasitose majeure des veaux, requiert au préalable une analyse de risque, liée aux paramètres de conduite d’élevage : seule cette analyse permet d’instaurer un traitement rationnel à double visée : éviter la survenue de coccidiose clinique et subclinique et obtenir une immunité solide et durable vis-à-vis des coccidies.

Jean-Pierre Alzieu et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK