La luzerne, top-modèle de la ration

Béatrice Bouquet | 02.06.2016 à 16:20:31 |
Champs de luzerne
© COOP DE FRANCE

Le recours à la luzerne en remplacement d’une partie des fourrages permet de diminuer l’apport de concentrés azotés. La plante a un système racinaire développé, donc s’adapte aux sols drainants et capte l’azote du sol ou atmosphérique. Ses valeurs alimentaires dépendent des conditions et du stade de récolte, ainsi que de la forme de conservation. Dépolluante, engrais vert et riche en substances essentielles pour la santé publique (omega 3 et acides linoléiques conjugués), la luzerne trouve sa place à tous les échelons du contexte agricole actuel.

Béatrice Bouquet
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK