La douleur, une histoire de neurones
et de mécanismes électriques

Thierry Poitte | 28.01.2015 à 20:21:06 |
©

Les mécanismes électriques interviennent dans le cheminement de la nociception : ils suivent la transduction (transformation des stimuli thermiques, mécaniques et chimiques en information électrique), assurent la propagation de l’influx nerveux le long de l’axone du premier neurone et précèdent la transmission synaptique d’ordre chimique avec le deuxième neurone. L’information nociceptive franchit une succession de portes dont l’ouverture est ainsi conditionnée par un stimulus (canaux transducteurs), par une dépolarisation (canaux voltage-dépendants) et par la formation d’un couple neurotransmetteur/récepteur (canaux ligands-dépendants). La thérapeutique analgésique a pour objet de fermer ces portes.

Thierry Poitte
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK