La bactériologie du lait

Olivier Salat et coll. | 27.06.2017 à 14:51:47 |
© O. SALAT

L’identification bactérienne simplifiée en cabinet vétérinaire sur les laits de vaches atteintes de mammites s’est dernièrement développée. Cette technique est utile pour déterminer l’agent responsable. En effet, hormis dans le cas de mammites sévères, la clinique est de peu de recours. Les traitements intramammaires à large spectre sont souvent décevants en termes de guérison bactériologique et les traitements en lactation et “en aveugle” des mammites subcliniques sont en général voués à l’échec. Des tests d’identification rapide existent, dont les performances sont bonnes pour catégoriser les principales familles bactériennes rencontrées. Une bonne identification bactérienne permet aussi d’envisager les mesures préventives les plus adaptées.

Olivier Salat et coll.

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK