L’hyperthyroïdie chez le chat

Mélanie Pastor | 03.11.2014 à 17:43:17 |
©

L’hyperthyroïdie est une des principales dysendocrinies du chat âgé. Elle est le plus souvent due à une infiltration tumorale bénigne de la thyroïde. Environ 60 à 70 % des chats présentent des nodules sécrétants bilatéraux et 4 à 20 % des nodules sécrétants ectopiques.
La présentation clinique est relativement évocatrice (amaigrissement, polyphagie, polyuro-polydipsie, etc.). La mesure de la concentration basale en thyroxine (T4) totale permet un diagnostic dans 80 % des cas.
Le traitement médical réversible doit toujours être proposé en première intention afin de vérifier que l’euthyroïdie est bénéfique. Puis un traitement curatif, radiothérapie métabolique ou thyroïdectomie, peut être envisagé.

Mélanie Pastor
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK