03/11/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

L’hyperthyroïdie chez le chat

L’hyperthyroïdie est une des principales dysendocrinies du chat âgé. Elle est le plus souvent due à une infiltration tumorale bénigne de la thyroïde. Environ 60 à 70 % des chats présentent des nodules sécrétants bilatéraux et 4 à 20 % des nodules sécrétants ectopiques.
La présentation clinique est relativement évocatrice (amaigrissement, polyphagie, polyuro-polydipsie, etc.). La mesure de la concentration basale en thyroxine (T4) totale permet un diagnostic dans 80 % des cas.
Le traitement médical réversible doit toujours être proposé en première intention afin de vérifier que l’euthyroïdie est bénéfique. Puis un traitement curatif, radiothérapie métabolique ou thyroïdectomie, peut être envisagé.

Mélanie Pastor

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...