01/10/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

Jabot œsophagien consécutif à la persistance du 4e arc aortique droit chez un chiot

Un chiot beagle de 3 mois est présenté pour des régurgitations chroniques et un retard de croissance. Des examens radiographiques mettent en évidence un jabot œsophagien. L’origine de celui-ci est une anomalie vasculaire congénitale telle qu’une persistance du quatrième arc aortique droit. La guérison de l’animal est obtenue grâce à un traitement chirurgical consistant à ôter la bride. Les complications de cette anomalie sont parfois délétères (pneumonie par fausse déglutition) et sa correction chirurgicale doit être la plus précoce possible. Dans certains cas, une gestion médicale préopératoire est requise, pouvant aller jusqu’à la pose d’une sonde de gastrostomie. Le suivi doit inclure la vérification d’une récupération satisfaisante de la motilité œsophagienne.

Céline Godde et coll.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...