Intérêt de l’examen cytologique endométrial
chez la chienne et la chatte infertiles

Sylvie Chastant-Maillard et coll. | 25.02.2016 à 16:35:59 |
© P. RONSIN

Le praticien reste souvent démuni face à des échecs répétés de gestation chez la chienne et la chatte. Or des données récentes montrent qu'une forte proportion de femelles infertiles sont atteintes d'endométrite subclinique. L'inflammation endométriale est au départ un phénomène physiologique, en particulier après le coït ou l'insémination, mais son exacerbation pourrait créer un milieu défavorable à la fécondation et au développement embryonnaire. Le prélèvement en vue d'un examen cytologique se réalise chez la chienne par lavage utérin après cathétérisation du col sous endoscopie. La proportion de neutrophiles sert d'indicateur du degré d'inflammation. Cette nouvelle vision de l'infertilité chez la chienne et la chatte suggère des voies de prise en charge diagnostique et thérapeutique.

Sylvie Chastant-Maillard et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK