13/11/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

© I. TESTAULT, CHV ATLANTIA

Hypertension artérielle pulmonaire chez le chien : de la suspicion à la confirmation

L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est, dans l’immense majorité des cas, secondaire à une affection cardiorespiratoire préexistante. La maladie valvulaire dégénérative mitrale, une cardiopathie prédominante dans notre activité canine, en est la première cause. La détection et l’estimation de l’HTAP sont rendues possibles par l’utilisation de l’échocardiographie Doppler. Le prérequis incontournable de l’estimation de la pression artérielle pulmonaire systolique est la présence d’une insuffisance tricuspide dont la vitesse est analysée. Le mode de calcul est présenté.

Isabelle Testault et coll.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...