Gestion du décubitus lors du syndrome de la vache couchée : soins de support et intérêt de l’électroacupuncture

Gwenola Touzot-Jourde | 22.04.2016 à 14:03:44 |
© G. TOUZOT-JOURDE, FMV UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL, QUÉBEC

Le syndrome de la vache couchée au-delà de 24 heures de décubitus est associé à des dommages musculaires et nerveux. La prise en charge de la vache en décubitus doit être multimodale pour lui permettre de continuer à se nourrir, limiter les blessures et plaies consécutives au décubitus et promouvoir son relever. Elle se fonde essentiellement sur un “nursing” intensif aidé de modalités thérapeutiques complémentaires comme le levage quotidien, l’hydrothérapie en piscine et l’électroacupuncture.

Gwenola Touzot-Jourde
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK