Gérer le risque de mycotoxines en troupeaux laitiers

Julia Laurain | 22.04.2016 à 14:51:24 |
© OLMIX/STUDIO FUN IMAGES

Votre texte iciLes mycotoxines sont produites par les moisissures de type Fusarium, Aspergillus ou Penicillium qui se développent sur les plantes avant ou après leur stockage. Les méthodes de culture, de stockage, mais aussi les conditions climatiques conditionnent le niveau de contamination. En France, des niveaux de contamination en fusariotoxines sont significatifs et variables d’une année sur l’autre. La microflore ruminale, longtemps réputée détoxifier et protéger les bovins des effets délétères des mycotoxicoses, a montré ses limites dans de nombreuses études. En élevage, certains signes, bien que peu pathognomoniques, peuvent faire suspecter leur présence, comme une baisse de l’immunité, de la fertilité, de l’ingestion, une acidose, etc. Après avoir vérifié la bonne gestion sanitaire et alimentaire du troupeau, une recherche de mycotoxines peut être effectuée dans la ration, en respectant la méthode d’échantillonnage permettant de quantifier la quantité réelle ingérée.

Julia Laurain
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...