Étude de 99 cas d’une anomalie palpébrale
chez le chien : notion de lagophtalmie “raciale”

Vincent Charvet | 20.11.2014 à 14:45:00 |
©

La lagophtalmie est une impossibilité de fermer complètement les paupières. Elle peut être la conséquence de troubles affectant le nerf facial et qui aboutissent à la paralysie du muscle orbicularis oculi, ou être congénitale chez des races de chiens possédant des yeux proéminents. Cette étude s’intéresse à la lagophtalmie par fente palpébrale trop grande diagnostiquée chez 99 chiens. L’importance de cette lagophtalmie est définie à l’aide de trois stades prenant en compte les paramètres suivants : le réflexe palpébral, le degré de fermeture des paupières pendant le sommeil et l’ouverture maximale provoquée des paupières. Les résultats montrent une prédisposition de sept races brachycéphales et confortent les données de la littérature. L’expression de “lagophtalmie raciale” est proposée ici afin de mieux définir cette anomalie palpébrale qui semble congénitale, car n’évoluant pas au cours de la vie. Une chirurgie correctrice est envisageable pour les cas les plus graves qui peuvent être à l’origine de lésions cornéennes.

Vincent Charvet
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK