Éthique utilitariste ou déontologiste ? Étude à partir d’un cas clinique soumis par un confrère

Denise Remy | 26.08.2016 à 15:46:05 |
© DNY59 - ISTOCK

À partir d’un cas clinique auquel un confrère a été confronté, qui est un dilemme pour le praticien autour d’une question d’euthanasie (qu’il n’est pas possible de ranger parmi les cas d’euthanasie dits de “convenance” mais qui n’est pas non plus un cas d’euthanasie pour raison médicale), les positions utilitariste et déontologique sont évoquées. L’éthique déontologique, dans un tel cas, apparaît plus à même de conduire à une solution qui permet au vétérinaire de remplir ses devoirs moraux.

Denise Remy
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK