Est-ce éthique pour un vétérinaire de pratiquer la chasse aux grands fauves ? Décryptage à partir d’un cas concret

Denise Rémy | 28.01.2016 à 18:17:47 |
© ANAGRAMM - ISTOCK

À partir du cas concret d’un vétérinaire victime d’un harcèlement en ligne parce qu’il a participé à un safari de grande chasse en Afrique et tué un lion, nous nous livrons à une analyse éthique de la pratique de la chasse aux grands fauves par un praticien. Celle-ci peut être légitimée par le recours à une éthique de la relation avec l’animal en association avec une éthique conséquentialiste ou environnementale. Cependant, cette pratique ne peut faire l’objet d’un consensus : les déontologistes s’y opposeront toujours. L’éthique de la vertu est difficile à utiliser dans ce contexte car elle supposerait une proximité relationnelle avec chaque vétérinaire chasseur.

Denise Rémy
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK